Votre enfant a un livre à lire !

Je m’adresse ici aux parents des enfants qui ne sont pas des rats de bibliothèque, et qui ont du mal à encourager leur enfant à lire le livre pour le collège ou le lycée.

Les conseils généraux que je vais donner ici peuvent convenir dès la sixième, et bien sûr continuer au lycée.

A quoi servent les lectures imposées ?

Cela peut sembler contradictoire en effet : pourquoi « imposer » des livres à lire et se plaindre ensuite que les élèves ne veulent plus lire ! La lecture « plaisir » s’accommode peu de ces obligations … et encore moins des évaluations !

Si votre enfant a le goût du débat, nul doute qu’il vous a déjà servi cet argument pour repousser encore à demain la lecture du fameux « bouquin ». Comment lui répondre alors ?

Il faut savoir que les programmes scolaires imposent des livres … et n’en imposent pas. Le plus souvent, c’est l’enseignant de votre enfant qui a choisi des titres qui lui semblent convenir au travail mené en classe. Il est plus pratique pour le bon fonctionnement du cours que tous les élèves aient lu le même livre pour pouvoir ensuite travailler mieux ensemble.

Les programmes exigent que des thèmes soient étudiés, et ils fournissent pour cela une liste de livres qui répondent aux exigences nationales. Ces listes, vous pouvez les trouver ici pour les primaires et les collèges. Au lycée général et technologique, le programme de lectures est plus reserré et plus exigeant … voilà pourquoi il ne faut pas renoncer à aider nos enfants à cet âge-là ! La lecture au lycée n’a rien d’évident !

Souvent les professeurs proposent des lectures libres : les livres sont choisis au CDI, ou parmi une liste plus « fun ». Cela n’empêche pas les difficultés de lecture.

Comment aider son enfant à lire un livre difficile ?

Je vous dirais bien de lire le livre aussi… mais j’ai conscience que tout le monde n’en a pas le temps ! Et puis, moi-même, je traînerais des pieds si j’avais à relire des classiques qui m’ont causé tant de difficultés. Pourtant, on ne lit jamais deux fois le même livre, et les mots qu’on a compris plus jeune, prennent un sens plus profond quand on est devenu parent !

Pas le coeur à relire toute la Comédie Humaine ? Soit … alors pourquoi pas feuilleter le roman de votre enfant, et lire à voix haute quelques passages qui vous plaisent, pour encourager votre enfant à discuter avec vous du roman ?

Pour les duos parent-enfant plus motivés, on peut aussi envisager que l’un ou l’autre fasse la lecture à voix haute (pendant qu’on coud des masques, ou qu’on classe les factures !). Daniel Pennac en parle dans son livre Comme un roman : NON ! la lecture à voix haute ne doit pas s’arrêter au moment où l’enfant apprend à lire de lui-même ! Ne cessons pas de partager ces moments précieux autour d’histoires…

Autre alternative : le livre audio ! Ecouter A La Recherche du Temps Perdu pendant qu’on cuisine est bien plus motivant que tenir le pavé dans ses mains dans son lit au moment du coucher. Quelques livres sont disponibles sur YouTube, pas toujours de la meilleure qualité c’est vrai (il faut chercher…) ; autrement, l’offre des livres audio augmente considérablement ces derniers temps, et c’est un atout pour nos jeunes étudiants !

Comment motiver son enfant à lire un livre ?

Le problème n’est souvent pas le livre … mais le manque de motivation de l’enfant. Et là, on se heurte à un mur d’indifférence quand on propose, malgré tous les efforts du monde, un beau roman. Il faut dire que les lectures sont imposées à l’âge où l’enfant se rebelle, rejette un peu vite ce qui vient de l’adulte… Et c’est Zola qui en pâtit !

Alors … chut ! Trichons ! D’abord, « découpons » le livre : combien de pages ? En combien de jours ? Et puis, cherchons un résumé chapitre par chapitre : tu lis le chapitre 1, je te fournis le chapitre 2, etc.

Il y a aussi les « annales » et tous les ouvrages d’analyse : il fut un temps où les professeurs voyaient cela comme de la triche… Aujourd’hui, quel professeur n’encouragerait pas la lecture d’un document bien fait qui donne de bonnes clefs de lecture ? Non, ce n’est pas vraiment tricher, à condition que votre enfant aille lire les passages qui sont mentionnés.

Comment répondre à son enfant qui râle quand il doit lire un livre ?

Ce qui compte, c’est d’accepter la difficulté de la lecture, de reconnaître que lire un livre imposé n’est pas très motivant, mais cultiver le goût du challenge par des petites récompenses, en espérant que les premières pages lues, votre ado ou presque-ado se prendra au texte et lira de lui-même.

Ce qui compte, c’est de dialoguer sur la lecture, et de tenir un discours optimiste : lire n’est pas toujours une partie de plaisir, mais finir un livre difficile … quelle fierté !

Pour continuer la réflexion sur le rôle que vous, parent, vous pouvez jouer, je vous ai concocté une petite check-list sur la lecture d’un livre imposé ! C’est à télécharger, et c’est gratuit !

Publié par madeleineetcupoftea/alg

Des idées et des mots à partager !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :